José Mario de Jesus

Le Mestre Zé Mario

José Mario de Jesus, fils de Balbina Maria de Jesus, est né le 11 Mars 1949 à Salvador de Bahia.

 

 Il a commencé à enseigner en 1966 –il avait alors à peine 17 ans.

 Il enseignait à plusieurs endroits concentrés dans la péninsule d’Itapagipana  et dans le Centre Ville de Salvador (Bahia –Brésil):

 

  01. Espaço do Mont Serrat

  02. Lopes Trovao – Massaranduba

  03. Mangueira

  04. Colégio Mont Serrat Pio 12

  05. Igreja da Boa Viagem

  06. Rua da Imperatriz

  07. Rua Chile – Cidade Alta

  08. Clube de Regatas Vitória – Ribeira

  09. Sociedade dos Tanheiros Vitória

  10. Casa São paulo

  11. Cond. Tiradentes (où il a passé 3 ans)

  12. Colégio Mascarenhas de Moraes

  13.  Antiga Igreja de São Jorge

 

 Il a eu comme Maître Bessouro Cachoeira. Ceux qui l’ont beaucoup aidé aussi dans son apprentissage de la capoeira sont : Nelson, Cutica e le parrain Everaldo. Vu qu’à cette époque, il n’existait pas beaucoupde groupes, les capoeiristes  apprenaient dans les rondes de rue et s’entraînaient ici et là.

 Il fut le contre-maître du Mâitre Caiçara pendant 2 ans.

 Sa vocation pour la capoeira s’est réveillée quand il avait 6 ans : il a reçu un berimbau et il est resté à jouer au pied d’un arbre. Alors qu’il avait presque 7 ans, il y eu une ronde de capoeira pendant laquelle l’un des garçons l’appela pour s’entrainer avec lui. Il demanda à ses parents et grands-parents et eu la permission. Il s’initia au monde fantastique et courageux de la capoeira.

 A 11 ans il était déjà connu par les grands maîtres de Salvador, pour son agilité, ses mouvements et sa malice.

 Il y avaint Surrão, Pai, Caçua, Boca Rica. Ces personnes ont toujours participé aux rondes de capoeira avec Zé Mario, s’attachant à jouer avec lui. Il est resté très connu, principalement dans la ville bassede Salvador. Aujourd’hui, il a des élèves éparpillés à travers le monde, certains portant le nom du groupe dans lequel il a enseigné et enseigne encore aujourd’hui, d’autres portant des noms différents.

 Et il dit toujours:

 Si je devais raconter les choses que j’ai vécues à travers la capoeira, j’écrirais des centaines de livres. J’ai passé beaucoup de moments difficiles, et de moments agréables comme la diffusion de films sur la capoeira dans plusieurs pays et aussi de nombreuses représentations.

 J’ai atteints mon apogée dans le monde de la capoeira à seulement 21 an, j’étais déjà un grand capoeiriste.